Artiste martial en pause

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Lun 15 Fév - 14:24

**Mise en contexte facultative**

Comme la plupart du temps, plusieurs personnes étaient présentes dans le Haut Village de Wolfencrow. Marchands, villageois qui vendaient ce qui restait de leurs récoltes, mais la plupart exhibaient leur version de ce qu’ils appelaient un vin d’hiver. Un vin particulièrement sucré issu de vendanges tardives. Les vendeurs présentaient tous vigoureusement les vertus de leur produit, évidemment meilleur que les autres en raison de leur cépage apparemment cultivé exclusivement pour la production de ce vin, et bien sûr, exclusivement vendus à leur kiosque. Les marchands voyageurs présentaient aussi des produits semblables provenant parfois de terres en dehors de l’empire, notamment de Cartann ou de Gaborie. Ils ne spécifiaient pas comment ils les avaient emmenés jusqu’en Wolfencrow, mais leur prix était censé convaincre ceux qui doutaient de leur origine. Bref, les discussions allaient de bon train en cette journée fraîche, où l’air semblait un peu plus léger que d’habitude.
Biens occupés à vaquer à leurs occupations diverses, peu de villageois portaient attention à une zone un peu plus recluse du Haut Village où venait d’arriver un homme vêtu d’une longue cape rouge qui avançait avec en tenant d’une main, un bâton ferré plus grand que lui, et on pouvait distinguer que l’autre bras soutenait quelque chose d’une taille plus importante sous sa cape. Il s’installa près d’une table un peu à l’écart, sur laquelle il déposa un tonnelet fumant, à côté duquel il plaça soigneusement quatre chopes en argile qu’il disposa, renversées, pour former un carré parfait. Après cette opération exécutée particulièrement lentement, il déposa son bâton à la verticale en le posant contre l’un des bancs et étendit sa grande cape en travers de la table en la retirant d’un geste particulièrement gracieux.
Maintenant qu’il avait retiré sa cape, on distinguait clairement qu’il ne s’agissait pas d’un homme, mais bien d’un elfe, plutôt petit pour la taille qu’on peut s’attendre d’un elfe, mais il n’en était pas moins svelte. Son bandeau était la première chose qui frappait l’œil, non pas parce qu’il était élégant ou hors de l’ordinaire, mais surtout parce qu’il le portait sur ses yeux, mais cela ne semblait pas l’importuner le moins du monde, car il entreprit ensuite d’exécuter un rituel d’étirement complexe, traçant dans l’air avec ses mains des formes délicates et précises. Son rythme était très lent et on aurait presque dit qu’il vous invitait à danser, évoluant autour de sa table et près d’un arbre assez jeune. Après un certain temps, il prit effectivement partenaire en s’emparant de la partie de cuir qui cintrait le centre de son bâton et à partir de là, le rythme de sa danse s’accéléra significativement, devenant de plus en plus effrénée à mesure qu’il faisait tournoyer son bâton dans tous les sens, changeant systématiquement sa prise pour gifler l’air de multiples façons avec cette matraque qui paraissait maintenant sans aucun doute comme une arme redoutable dans les mains d’un maître.


** fin de la mise en contexte facultative **



Un fois son entraînement terminé, il déposa son bâton, le bandeau sur ses yeux n’avait pas bougé et on voyait encore ses petites oreilles pointues dépasser près du dessus de sa tête. Malgré la vivacité dont il venait de faire preuve, il paraissait totalement reposé et son kimono rouge n’indiquait aucune trace de sueur.

Il prit siège à sa table, faisant face à la plupart des gens présents et en attrapant une des chope qu’il avait déposé plus tôt sur la table, il procéda à se verser une bonne pinte du liquide chaud qui emplissait son tonnelet. À première vue, les trois autres chopes renversées semblaient indiquer qu’il attendait d’autres personnes, mais si on regardait dans sa direction, on avait plutôt l’impression qu’il nous invitait à sa table, levant sa chope bien haut avant de s’enfiler une bonne rasade. Ce signal était plutôt difficile à interpréter puisqu’il ne semblait jamais regarder dans votre direction et même s’il l’avait fait, il portait toujours son bandeau, ne voyant simplement rien à priori.
En s’approchant de lui, on distinguait plus clairement ses traits, vêtu de son kimono rouge, il portait des pantalons noirs et une ceinture de tissu aussi foncée. Il avait le teint plutôt pâle et plusieurs marques rouges zébraient son visage. À son approche, il vous envoyait un sourire un peu plus direct et vous lançait même :

« Une petite pinte de bière chaude, ça réchauffe merveilleusement bien! »

Son attitude était calme et posée et faisait contraste, comme à l’habitude, avec celle des compagnons avec lesquels on le voyait habituellement. Ce contraste de comportement était d’autant plus grand lorsqu’on le voyait seul comme aujourd’hui.
Pendant ce temps, il attendait patiemment qu’un passant accepte son invitation.
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Mar 16 Fév - 11:06

Avançant dans la neige duveteuse, l'elfe au bandeau vit venir vers lui deux silhouettes.

La première était petite, était vêtue d'un épais manteau vert, avait les mains tachées et ses longs cheveux noués lui tombaient jusqu'au bas du dos.

La deuxième était grande, habillée d'une cape épaisse, et avait le visage bariolé de larmes récentes.

- Mon ami Mythryläm ici présent aurait bien besoin d'un remontant. Combien pour un verre ? demanda l'elfe aux mains tachées, en fixant son interlocuteur masqué droit là où se trouvait ses yeux, malgré son bandeau. Oh, et je ne crois que nous ayons été présentés... Je suis Leïthiàn Maëdryn, co-porpiétaire de l'Elfchimiste. Vous faites partie des Kersh, si je ne m'abuse?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Mar 16 Fév - 15:58

Sur ces paroles, il sourit, s'efforçant de diriger son visage en direction de ses interlocuteurs.

- C'est tout à fait vrai! Je suis bien affilié à la Maison Écarlate et à l'inquisition de Kersh, où j'oeuvre essentiellement comme garde. Je suis flatté d'être reconnu et ravi de faire votre connaissance. On m'appelle Don Mici.

Sur ces mots, il se leva et fit une légère révérence, puis enchaîna en remplissant deux chopes du liquide foncé duquel s'échappait une fine colonne de vapeur.

- Quant au verre, c'est moi qui offre! ce tonnelet m'a été donné et je me verrais mal en tirer du profit, si ce n'est que d'une agréable conversation. Prenez siège et racontez-moi, si ce n'est pas indiscret, qu'est-ce qui peut bien tracasser votre ami ? Évidemment, si vous voulez simplement vous changer les idées, je comprendrais très bien aussi.
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Mar 16 Fév - 16:34

- Je ne boirai pas, merci de l'offre. C'est un réflexe professionnel, vous n'avez pas à vous en sentir insulter, loin de là. Je m'y connais trop en plantes et breuvages pour faire confiance à qui que ce soit, même mes enfants! Mais l'odeur est merveilleuse, vraiment!

Mais, tout en refusant la chope tendue, l'elfe tira Mythryläm par la manche et l'obligea à accepter la boisson chaude.

- Toi, par contre, tu n'as pas le choix. Et comme je connais déjà tes déboires, pourquoi ne te confierais-tu pas à notre hôte? Peut-être aura-t-il de nouvelles suggestions à te faire, comme les miennes n'ont visiblement pas suffi l'été dernier.

L'elfe se pencha vers le Kersh aux yeux bandés et lui souffla, sans se soucier de si le scribe l'entendrait ou non : - Il est en peine d'amour, pour ne l'avoir jamais connu. Et il se cherche. Et ne lui demander surtout pas son nom, ça ne ferait qu'aggraver les choses, croyez-moi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Jeu 18 Fév - 15:58

- Je vois. J'imagine bien la difficulté d'intégration à laquelle les Peredhil font face.

Il cogna de sa chope, celle posée en face de Mythryläm et pris une petite gorgée.

- Où j'ai grandi, nous étions tous des rejetés elfes, souvent des bâtards de lignée, des handicapés, des attardés. Il eut un sourire en coin. Je vous laisse décider à quelle catégorie j'appartiens. Il déposa sa chope. Le fait est que nous avons grandi ensemble, rebuts de la société, et sommes devenus Syleldar ensemble. J'ai été particulièrement chanceux pour cela et il est relativement récent pour moi de découvrir comment sont traîtés les gens différents dans ces communautés. Mes copagnons répondent habituellement par l'arrogance ou l'injure et je n'ai pas rencontré beaucoup de Peredhil, mais je crois pouvoir dire, cher Mythryläm, que pour quelqu'un qui se cherche, vous avez probablement trouvé votre place bien mieux que bien des gens dans cette communauté.

Il releva sa chope au dessus de sa tête et pris une autre gorgée.

- Quant à l'amour, je ne m'y connais malheureusement pas vraiment plus. J'en ai entendu parler, c'est à peu près tout, mais de ce que j'en comprend, s'il s'agit d'une relation forte entre deux personnes, ces deux personnes doivent se rencontrer. Le problème avec les exclus de la société, c'est qu'ils sont mis à part de la population, mais aussi entre eux, et rencontrer des semblables devient encore plus ardu.

Il ne reste qu'à espérer que le destin nous apportera les bonnes rencontres!
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Jeu 18 Fév - 20:57

L'elfe releva les yeux, posés depuis un moment sur sa tasse fumante à peine entamée.

-Je peux vous comprendre, noble Syleldar, dit-il d'une voix faible mais assurée. Voyez-vous, j'ai été abandonné par les miens dès ma tendre enfance. Depuis, j'ai parcouru pratiquement toutes les contrées du continent, et j'ai appris beaucoup sur les peuples qui y habitent. J'ai vécu quelques années parmi les vôtres, j'y suis resté quelque temps en tant que traducteur et médecin de guerre. Mais par contre, j'ai compris quelque chose de très particulier lors de mes pérégrinations.

Il prit une longue gorgée du liquide chaud. Il distingua des épices et arômes doux-amers, qui ne lui déplaisaient pas du tout. La saveur lui rappela ses années, déjà bien lointaines, parmi les Syleldars, et les bons souvenirs lui firent monter un sourire en coin. Il planta alors son regard sur le visage de son hôte, couvert du bandeau.

-J'ai compris ce qu'était l'amour chez les Hommes. J'ai vu de nombreux couples lors de mes nombreux passage à la Capitale, ainsi qu'en Cartann. Or, au fil du temps, j'ai fini par comprendre que pour eux, simples paysans, le mariage est synonyme non pas d'alliances stratégiques, mais bien de profonde attirance l'un pour l'autre. Chez nous, les Noldars, le mariage n'est rien d'autre qu'une union afin de procréer ou former des liens entre clans. Et c'est ce pourquoi je me sens vide : j'envie les Hommes.
L'elfe aux yeux rougis eut un petit rire sarcastique, comme s'il se méprisait lui-même.

-Peut-être Père avait-il raison de me répudier... Je ne suis qu'un Elfe avec l'esprit d'un Homme! Vous avez toutes les raisons de croire que je suis un Peredhil... car j'en suis un de naissance. Je suis né Noldar de par le sang de mon père, mais j'ai été porté par une Humaine. Je suis donc bel et bien un marginal de ces terres...
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Ven 19 Fév - 8:48

Leïthiàn avait écouté les deux hommes, consciente que ses propres expériences de vie étaient à l'extrême opposé des leurs. Elle avait un passé des plus heureux et prometteurs, mais elle l'avait fui de son plein gré. Et pour l'amour...

- Je crois qu'une partie de ton problème, Mythryläm, est que tu cherches quelque chose qui ne se trouve pas. Tu veux l'amour des Humains malgré ton sang, et en même temps, tu as peur d'imposer ta vie et les préjugés que tu as vécus à ceux qui pourraient être les fruits d'un amour éventuel si tu t'amouraches de quelqu'un qui n'est pas de race elfique.

Sans vouloir vous manquer de respect,
dit-elle en se tournant vers Don Mici, ceux que vous appelez les exclus de la société ne le sont souvent que parce qu'ils se perçoivent eux-mêmes comme tel, suite à de mauvaises expériences. Mais il y a toujours des gens, dont je fais partie, qui n'ont que faire des traits sur vos visages ou de la pureté du sang.

Regarde-moi, Mythryläm. Je suis éprise d'un Humain qui vit à des lieues de moi. Mes fils sont Demi-elfes. Ils vont voir mourir leur père, et je vais probablement les voir mourir. Mais est-ce que je m'empêche de vivre pour autant? Non. J'ai conscience que la vie est éphémère, plus encore chez certains que chez moi, mais jamais ce fait ne m'empêchera de profiter de chaque instant. J'aurais pu me contenter d'une vie dans le luxueux confort auquel j'étais promise. Mais j'ai refusé. Ce n'était pas ma place. Alors, j'ai vu la mort. Et je la verrai encore. Je connais un amour extraordinaire, que je sais que je perdrai. Et, même si je n'y pense pas en ce moment, je sais qu'un jour, je connaîtrai certainement d'autres passions aussi fortes que celle-ci et que je ne dois pas m'en sentir coupable - la longévité elfique est à la fois une malédiction et une bénédiction, mais c'est nous, et nous uniquement, qui choisissons de la percevoir comme telle. J'ai fait le pari d'en profiter. Et je recommande à tous de faire de même.

Je te l'ai déjà dit, et je te le répète : qui qu'on soit, il est impossible d'avancer si on ne fait que se morfondre sur le passé et les blessures qu'il nous a infligées.

Tu dois te ressaisir. Cesser de te concentrer sur tes tristes errances, autant de vie qu'amoureuses, et avancer. Ton Destin est écrit, ait confiance en ce que Maskorino te réserve.

L'elfe resserra son manteau autour d'elle, la pointe de ses oreilles rougissant dans le froid. Ou peut-être était-ce d'avoir autant parlé, alors qu'elle n'était pas de celles qui avaient l'habitude de s'épancher sur sa propre existence.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Ven 19 Fév - 16:27

L'elfe se sentit virer au cramoisi, étant ainsi rabroué par sa patronne. Il eut honte de se sentir ainsi.

-Je suis désolé, Leïthiàn, je ne voulais pas vous offusquer. Je suis simplement incapable de ne pas me sentir coupable d'être venu au monde ainsi, car c'est ce qu'on m'a toujours répété. Mais vous avez raison : je vais cesser de m'en faire avec ce qui sera.

Il prit une longue gorgée de son breuvage, savourant les merveilleux arômes de ce qu'il pensait être de la cannelle et du clou de girofle. Il ne sentait plus triste désormais, mais percevait étrangement une nouvelle détermination couler dans ses veines.

-Quant à vous, cher hôte, sachez que je serai toujours compréhensif envers vous, car je comprends tout à fait ce que vous pouvez avoir vécu. Mais sachez vivre le présent, comme l'a si bien dit Leïthiàn! lança-t-il en levant son verre. Allez, je vous paie la tournée!
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Lun 22 Fév - 12:34

- À la votre!

Répondit Don Mici en faisant de même avant de prendre une lampée.

- Mais ne vous inquiétez pas pour moi, je n'ai que faire des jugements des autres. Mes commentaires étaient plus une constatation de faits qu'un avis. Je trouve la situation dommage, mais je n'en ai personnellement que faire. Quelqu'un qui a besoin de mon aide la recevra, indépendamment de sa race ou de sa classe sociale, mis à part les démons évidemment.

Il se tourna vers l'elfe aux mains tachées.

- Mademoiselle Maëdryn, ce sont de très sages propos que vous venez de tenir et je suis content de savoir qu'il y a des personnes qui pensent comme cela en ces terres. Vous en particulier, vous avez une excellente maîtrise de la peur. Il eut une petite pause. Trouver l'amour et, particulièrement plus, le garder semble être un de vos buts et vous ne vous laissez pas effrayer par les autres ou par la vie qui se dessine devant vous, mais vous ne l'ignorez pas non plus. La peur est un élément important de notre vie et de nos décisions, on ne doit pas s'y laisser abandonner, mais on ne peut l'ignorer. Il ne semblait plus vraiment s'adresser à quelqu'un en particulier. Le combattant qui ignore la peur et fonce aveuglément n'est pas mieux qui le fuyard devant l'ennemi, car ni l'un ni l'autre ne fait preuve de courage. Devant un assaillant, je ne peux me lancer les yeux fermés, excusez l'expression, dans un guet-apens sachant que ses compagnons ne sont pas loins, mais je ne peux pas non plus simplement m'en sauver. Cette peur me donne un moyen de prendre une décision éclairée. Certains appellent ça de la prudence, selon moi c'est ça, le courage. La peur nous donne les informations nécessaires pour qu'on puisse la surmonter et arriver à nos aspirations.

Il eut un léger frisson et sembla revenir dans le monde réel.

- Nous avons tous des aspirations. Vous les connaissez, et selon moi, tous les deux, vous êtes sur la bonne voie. Que vous soyez parfois en contrôle ou dépassés par les évènements, l'uns comme l'autre, vous n'arrêtez pas de cheminer, vos positions en témoignent et je vous respecte d'autant plus.
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Mer 24 Fév - 12:35

Leïthiàn Maëdryn sourit, espérant que les paroles de leur hôte s'instilleraient en Mythryläm et lui ouvrent les yeux. Tandis que ce dernier prenait une longue gorgée de la boisson chaude, elle fixa ses yeux sur le bandeau de Don Mici.

- Et vous? Quelles seraient donc vos aspirations? À ce que je devine de vos propos, malgré votre appartenance à la Maison écarlate et aux Kersh, vous semblez vous percevoir sur un chemin autre, parallèle au leur, mais différent... Est-ce que je me trompe? Si cela n'est pas indiscret, bien sûr! ajouta-t-elle précipitamment.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Ven 26 Fév - 1:18

- De façon générale, je dirais la maîtrise de l'âme. Dit il de façon très posée. Ce peut paraître bien général comme concept, mais la maîtrise de l'âme passe par la maîtrise du corps et la maîtrise des énergies. Mon apprentissage et mon cheminement s'est toujours orienté selon ces deux optiques.  C'est grâce cette énergie, la magie, que je suis capable de fonctionner avec ce handicap.

Il détacha son bandeau et le tenu dans sa main droite, replié en deux avec chaque extrémité pendant de part et d'atre de sa paume ouverte. On pouvait maintenant voir ses yeux qui n'avaient a priori rien de spécial. On remarquait cependant qu'ils ne bougeaient pas dutout, fixant directement devant lui sans ciller. Ses très grandes pupilles rendaient presque impossible de déterminer la couleur de ses yeux, mais on devinait une couleur relativement claire, bleu ou vert, probablement.

- Ce bandeau m'est utile pour plusieurs raisons. La premièr étant de signaler assez clairement aux autres que je ne voie pas de la même façon qu'eux. La deuxième est pour moi. La lumière est une énergie primordiale du monde. Malheureusement, dans mon cas, je ne peux résoudre d'images comme vous le faites, c'est plutôt semblable à être continuellement éblouï. Ce bandeau me permet donc de rester dans le noir de façon continue et de porter ma concentration sur le reste de ma "vision". Essayez vous-même. Fermez les yeux, vous verrez, on entend mieux.

Il eut un léger sourire et procéda à rattacher son bandeau sur ses yeux.

- De ce côté, ma maîtrise des énergies nécessite surtout du travail personnel. Présentement, je suis plutôt en recherche de maîtrise physique. Dans mon monastère, j'ai été formé comme artiste martial, un combattant des plus efficaces, mais ma carrière de garde n'a pas pour but de mettre à profit mon talent. Je suis ici, dans le monde, oui pour protéger Sire Lelouch et aider à l'éradication des démons, mais je suis aussi en quête personnelle sur les arts martiaux qu'on retrouve ici. Je suis maître de mon art, mon nom en témoigne, mais mon art n'est pas le seul. Il existe par le monde, nombreuses écoles, guildes et troupes qui ont chacunes leurs spécialités. Valkyries, samouraïs, yamabushis, Hashashin et autres. Combatants mythyques ou réels, je ne sais, mais il fait partie de mon cheminement de vie d'essayer de m'intégrer à de nouvelles écoles, de développer mon talent sur de nouveaux fronts. Telle est ma quête.

Peut-être pouvez-vous m'aider, avez-vous entendus parler de tels combatants dans la région?
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Lun 29 Fév - 15:30

L'elfe fronça les sourcils.

- Non, je ne crois pas avoir croisé la route de qui que ce soit correspondant à ce que vous cherchez... Du moins, pas directement à mon échoppe. À Lioncourt, par contre, je suis convaincue d'avoir vu des gens arborant des costumes du Rakuza. Avec un peu de chance, ils auront suivi le déménagement massif des Lioncourtois et arriveront prochainement à Wolfencrow, s'ils n'y sont pas déjà, quelque part, à l'abri du froid...

Parlant de froid...


Leïthiàn souffla sur ses mains tachées et d'une pâleur de plus en plus inquiétante.

- Ce n'est pas que votre compagnie me déplaît, loin de là, mais je crois que je vais devoir aller faire quelque chose de mes dix doigts avant de les perdre. Je vous souhaite donc bonne chance dans votre quête d'un Maître qui saura vous instruire sur le sujet qui vous intéresse.

Et si jamais vous avez besoin de potions, quelles qu'elles soient, n'hésitez pas à venir chez l'Elfchimiste!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Mar 1 Mar - 11:11

Lorsque l'elfe entendit parler des cultures du Rakuza, ses yeux s'illuminèrent. L'histoire des civilisations, c'était son domaine, et il n'en aurait jamais assez d'en entendre parler. Il leva sa tête jusqu'alors baissée vers sa tasse, désormais presque vide.

- Moi, je pense que je pourrais vous aider. J'ai demeuré quelque temps au Rakuza, avant que ne survienne le Grand Cataclysme qui rasa la plupart de cette magnifique contrée. Peut-être pourrais-je répondre à vos questions? Cela me ferait grand plaisir!

Soudain, Mythryläm sentit une nouvelle inspiration monter en lui, car la passion lui revenait progressivement. Les mots, les idées et les images défilaient à toute vitesse dans son esprit, et il ne put s'empêcher d'arborer un immense sourire. Oui, le bonheur d'aimer lui était peut-être inaccessible, mais les langues, elles, demeureraient à jamais ses éternelles compagnes.
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Mar 8 Mar - 23:48

Don Mici perçut aisément le nouvel enthousiasme de son interlocuteur et sa propre curiosité face à ce peuple le poussa, sans hésiter, à questionner davantage l'elfe en face de lui.

- Je dois vous avouer que j'ai assez peu voyagé jusqu'à date. En fait, je commence tout juste à décrouvrir le monde. J'ai entendu leur nom quelques fois, mais sans jamais vraiment de détails. Mademoiselle Maëdryn semblait dire qu'une petite délégation de ceux-ci auraient étés aperçus dans les environs? Est-ce donc vrai? Suite au grand Cataclysme, ceux qui restent se seraient mis à arpenter les contrées qui ont étés épargnées? Vous semblez bien vous y connaître, pouvez-vous m'éclairer un peu plus?
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Ven 11 Mar - 14:01

L'elfe sourit encore davantage.

- Oui je puis vous aider! Quant à vos interrogations suite aux propos de Leïthiàn, il y a bel et bien certains membres du Rakuza en ces terres! Du moins, ils y étaient en Lioncourt, et je n'ai nul doute qu'ils nous aient suivis en Wolfencrow.

Il devint soudain songeur, et son regard se perdit dans le vide.

- Mais le Grand Cataclysme a bouleversé cette contrée. J'ai eu la chance de voyager là-bas avant ce terrible événement, et tout resplendissait... Leurs temples avaient des toits ornés d'or et d'argent, les rues grouillaient de marchands ambulants. Les gens respiraient la joie de vivre, rien ne semblait affecter leur bien-être... Imaginez! Un monde en retrait des Brumes qui amènent les démons et fantômes en nos terres, et dont les terres regorgent de mille richesses!

Il eut un sourire ironique.

- Comme vous vous en doutez, c'était un monde utopique. Les dieux n'ont pas toléré que ce peuple vive en harmonie et en si grande quiétude... Alors ils envoyèrent la glace, le feu, les tremblements de terre... et tout fut rasé. Ceux qui ont survécu se sont bel et bien mis à arpenter le monde, à la recherche d'un peuple ressemblant au leur, mais leur bonheur s'était à jamais effrité sous les mains de leurs dieux. Je peux vous sembler pessimiste, je vous comprends. Mais je ne peux m'empêcher d'être nostalgique devant tout ce savoir, toute cette civilisation, disparus aussi brutalement. Parfois, les dieux sont bons et veillent au bon déroulement de la vie de leurs fidèles... mais n'oubliez jamais qui ils sont : des êtres tout-puissants, capables de vous anéantir en un claquement de doigts si c'est ce qu'ils désirent. Le peuple du Rakuza parlaient du Yin et du Yang : tout chose qui est bonne vient toujours avec son antagoniste mauvais, et cela s'applique également pour les dieux.
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Leïthiàn Maëdryn A. le Jeu 17 Mar - 14:49

Leïthiàn, ayant couvert ses doigts gelées de gants et étant retournée dans le village, n'avait pas pu s'empêcher d'entendre les propos de l'apprenti Archiviste.

Soupirant, elle se dirigea vers le duo.

- Mythryläm, je crois que tu as trop bu... Ou que tu ne tiens pas l'alcool, ce qui revient au même! Il n'y a pas eu de feu et de tremblement de terra en Razuka. Que le néant qui a siphonné la chaleur et la vie, puis la glace, qui a pris possession des lieux... Du moins, c'est ce que j'ai entendu dire.

Elle se tourna alors vers Don Mici.

- Excusez-le, je l'encourage à boire, alors que visiblement, il n'a aucune résistance à la chose... Tout cela pour dire que le Grand Cataclysme est réellement arrivé et est la raison pour laquelle je suis convaincue que les Rakuzans qui étaient en Lioncourt ne tarderont pas à venir ici, à Wolfencrow. Le Mal qui a fuit Lioncourt pour se répandre ici n'est peut-être pas, j'extrapole, n'est peut-être pas étranger à ce qui est arrivé à leur propre contrée. Il est donc logique qu'ils cherchent une terre d'accueil, ou une solution à leur problème.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Ven 18 Mar - 15:05

Il se tourna vers Leïthiàn en levant légèrement sa coupe.

- Eh bien, comme on dit, les écrits restent et les paroles s'envolent... jusqu'à vos oreilles!

Dit-il sur un ton jovial auquel une personne "normale" aurait sans doue ajoutée un clin d'oeil. Il se tourna ensuite vers Mythryläm.

- Vous semblez avoir beaucoup voyagé. Avec un talent comme le vôtre, vous pourriez considérer devenir historien plutôt! Surtout avec un histoire comme le Grand Cataclysme à portée. Si les versions de deux personnes relativement proches comme vous deux sont différentes, c'est certainement un sujet qui a du potentiel à éclaircir!

- Concernant ces Rakuzans, je peux bien m'imaginer leur situation. Le voyage est la vie de certaines personnes, la sédentarité celle de d'autres. Je peux dire que Je Suis Nomade, mais je considère aussi que j'ai un domicile. Je voyage quand je veux et où je veux, du moins, dans ce monde, mais être privé de ce choix et forcé de se retrouver un nouveau domicile, ceci doit être plutôt difficile. J'ai bien hâte de les rencontrer, ils me semblent être un peuple fort et fier et discuter avec eux doit certainement être une expérience fort enrichissante!
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Dim 20 Mar - 14:29

L'elfe s'esclaffa devant la réplique moqueuse du guerrier. Oui, peut-être était-il vraiment saoul? N'ayant jamais vraiment bu, c'était difficile de juger de la chose.

- Oh vous savez, l'Histoire est tellement soumise aux aléas du temps! Chaque membre d'un même peuple pourrait raconter chacun une histoire différente pour un même événement, car le bouche à oreilles fait tellement varier le sens des mots!

Il prit une nouvelle gorgée du liquide ô combien satisfaisant et chaud, en réalisant qu'il l'avait terminé. Il pria son hôte de lui resservir une coupe, et sortit sa bourse pour le payer cette fois-ci. Le guerrier accepta avec joie et remplit la coupe du breuvage délicieux.

- Mais Leïthiàn, vous venez de me rappeler que j'ai discuté avec un Rakuzan justement à propos du Cataclysme, il n'y a pas si longtemps. Il m'avait raconté que le Néant avait tout englouti, y compris la lumière solaire, plongeant cette contrée dans la désolation la plus totale et le froid le plus glacial. Lorsque le soleil était enfin revenu, tout était disparu, annihilé. Or, selon les mythologies que je connais, seul un dieu pourrait avoir la puissance de faire une telle destruction... Un dieu comme Vorn, le dieu du Néant...

Il eut un gros frisson qui le fit trembler de la tête aux pieds.

- Mais je croyais que Vorn avait été exilé à jamais... Ainsi, s'il disait vrai, Vorn pourrait avoir réussi à s'échapper, et cela n'augurerait rien de bon... Mais baste! Pour l'instant, ne gardons pas un esprit morose devant une possibilité d'avenir sombre! Si vous voulez, lorsque j'aurai terminé ma formation d'Archiviste, je pourrai vous enseiger la langue rakuzane! Vous pourriez vous renseigner ainsi directement dans les livres de ce peuple dans la Grande Bibliothèque! Qu'est-ce que vous en dites?
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Ven 25 Mar - 9:16

- Ça serait, ma foi, une excellente idée! Je dois avouer que je vous aimes bien! Peu de gens passent outre mon "handicap". Si je peux distinguer les feuilles des arbres du ciel, pourquoi pas quelques goutes d'encre de leur page!

Il entreprit, de même, de remplir sa chope, car elle était vide depuis quelques minutes déjà.

- Il serait certe très intéressant de pouvoir me renseigner directement sur ce cataclysme. Je vous remercie de votre offre. L'histoire de ce peuple semble très intéressante, oui, et si un dieu tel que Vorn a réussi à "s'échapper", comme vous dîtes, cela laisse souvent entrevoir des collaboration démoniaques. Je ne souhaite pas me mêler du domaine des Dieux, et tous sont libres de prier celui qu'ils veulent, mais si des démons sont impliqués, je supporte un peu moins bien. Croyez-vous qu'une telle hypothèse soit farfelue?
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Ven 25 Mar - 15:07

- En fait, c'est exactement ce que je redoute également... Un dieu ayant été presque oublié pendant toutes ces années et qui surgit soudainement ne présage que l'emploi de magie extrêmement noire, et d'un ritualiste excessivement puissant! Imaginez si celui-ci arrivait en Wolfencrow; ce serait l'anéantissement!

Il se leva et s'étira soudainement, en proie à des fourmillements dans les jambes en raison du fait qu'il était assis depuis trop longtemps.

- Mais baste! Ce serait un privilège de vous compter comme mon élève! Certes, je suis quelque peu rouillé puisque j'ai voyagé en terres rakuzanes il y a de cela de nombreuses années, mais je devrais avoir encore suffisamment de connaissance pour vous instruire. Par ailleurs, votre handicap ne m'embarrasse pas outre mesure. Je côtoie des êtres de toutes sortes depuis ma tendre enfance, et j'ai appris que la vraie apparence des gens est enfouie au plus profond de leur coeur. Mais je suis content que vous appréciez ma compagnie!

Le demi-elfe partit en courant en faisant signe qu'il reviendrait immédiatement. Il alla à sa table de travail et farfouilla frénétiquement dans les papiers qui y jonchaient. Il en retira trois parchemins qu'il roula et fourra dans sa bourse avant de revenir précipitamment. Il sortit alors les quelques rouleaux et les montra au guerrier aux yeux bandés.

-C'est un texte rakuzan simple que j'ai traduit lorsque j'étais encore jeune. Il s'agit d'une histoire que l'on conte aux enfants lorsqu'ils ne peuvent dormir. En attendant d'avoir les droits de vous enseigner à lire cette langue, voudriez-vous que je vous la raconte?
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Don Mici le Dim 27 Mar - 4:22

- Très Certainement! On trouve souvent bien des parts de sagesse et de vérité dans les histoires que l'on raconte aux enfants. Une histoire dans le genre que je n'aurais moi-même jamais entendu m'intéresse donc d'autant plus!
avatar
Don Mici

Messages : 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par P. Mythryläm le Mer 30 Mar - 15:53

- Alors, voici :

Il y a très longtemps, en terres rakuzanes, vivait un grand Dragon. Il habitait une grande caverne et protégeait un immense trésor ancestral. Mais un bon jour, il se réveilla et vit que son trésor était disparu. Inquiet, il s'envola à sa recherche, mais ne trouva rien. Il poursuivit sa route; toujours rien. Il vola ainsi durant de nombreuses années, mais jamais un éclat doré n'attira son oeil aiguisé.

Un jour, le Dragon survola le palais impérial, et l'Empereur le salua. Il descendit et se posa près de lui, qui restait stoïque et arborait plutôt un grand sourire, comme s'il revoyait un vieil ami.

« Bonjour, ô Dragon majestueux! Cela fait quelques jours que je vous vois dans les environs, y a-t-il quelque chose qui ne va pas?

- Grand Empereur, j'ai perdu mon trésor et je le cherche... L'auriez-vous vu?

De nouveau, un sourire étira son visage ridé.

- Attendez-moi un instant.

Il revint peu après, une grande coupe dorée en main. Le Dragon reconnut aussitôt qu'il s'agissait d'une partie de son trésor.

- Comment pourrais-je vous remercier, grand Empereur? Vous avez retrouvé mon bien le plus précieux!

- Protégez les terres rakuzanes, et votre dette sera remplie. »

Depuis ce jour, la coupe est transmise de générations en générations dans la famille impériale rakuzane, et les Dragons sont considérés comme protecteurs des cités.


Peut-être vous demandez-vous quelle est la morale de cette histoire? Elle est simple et précieuse : il s'agit de ne jamais perdre espoir. Peu importe que vous cherchiez longtemps, il faut savoir être patient, et le temps fera son oeuvre de lui-même.
avatar
P. Mythryläm

Messages : 38


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Artiste martial en pause

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum