Conclusion du 2ème scénario (Juillet 2016)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conclusion du 2ème scénario (Juillet 2016)

Message par Scénariste le Dim 17 Juil - 12:00

Conclusion de Juillet 116

La menace du portail des ombres, invoqué au cœur de la chapelle lors de la lune de mai, planait toujours sur Wolfencrow. Mais la population était à présent aux prises avec des attaques de Ratfolks accompagnés de mercenaires gobelins. Les créatures trainaient avec elles d’étranges vapeurs pestilentielles aux couleurs verdâtres, qui infectaient  quiconque entrait en contact avec elles.  
Les habitants combattirent cette menace avec ardeur et lorsqu’elle sembla enfin avoir été écartée, ils s’aperçurent que le portail des ombres s’était matérialisé sous la forme d’un cercle de pierres gravé de runes arcanes. Plusieurs tentèrent de déchiffrer les runes et firent des expériences sur le portail afin d’en comprendre le fonctionnement. Deux intrépides trouvèrent même un moyen de traverser de l’autre côté de ce dernier, mais lorsqu’ils revinrent, l’un d’eux avait la gorge tranchée et l’autre avait été blessé au ventre.


Les runes du portail s’activèrent alors et un passage s’ouvrit, laissant s’échapper des spectres qui ne tardèrent pas de s’en prendre aux habitants et aventuriers de Wolfencrow.

Plusieurs les affrontèrent et, suite à un combat acharné, les runes du portail s’éteignirent et les vagues déferlantes de spectres cessèrent. La population, inquiète, fit appel à plusieurs spécialistes arcanes et cartomanciens, pour essayer de comprendre ce qui se passait et éviter que les runes se réactivent.


Pendant ce temps, un des corbeaux messagers qui s’était échappé du portail sembla s’être habitué aux habitants du village et il déambula sans crainte parmi eux en débitant autant de paroles sages et justes que de phrases nébuleuses et sans le moindre sens.


Wolfencrow fut également parcouru par des fantômes samouraï, qui poursuivaient leurs recherches dans le but de libérer les dieux du Rakuza et d’ainsi contribuer à la lutte contre Kael’Khan, dieu du meurtre.


La nuit qui suivit ces évènements fut angoissante pour la majorité, chacun craignant que des spectres traversent à nouveau le portail des ombres de la chapelle. Mais, le lendemain, la vie du village avait repris son cours.


C’est en effet une tension d’une toute autre nature qui prit place, avec la convocation du Capitaine James Crow des Boucaniers en cour martiale. Le jugement fut rendu selon les valeurs impériales; une amende fut émise au capitaine Crow, pour avoir désobéi aux ordres du gouverneur impérial Balthazar et la flotte d’Azur fut condamnée à être complètement restructurée.

En parallèle à ce procès, la maison d’Arawn fut secouée de conflits internes en raison des actes d’un de ses prêtres. La dissolution de la présente Maison fut éventuellement prononcée et elle reprit alors son nom précédent de Maison Toutankamses.


Au cours de la journée, le village subit des attaques de trolls, un problème de plus en plus fréquent si l’on se fiait aux précédentes lunes. Le Maire Odomar Strauss fit de son mieux pour maintenir les commerces en place ouverts et en sécurité, malgré le danger que représentaient les monstres.


D’autres Ratfolks firent également leur apparition dans la journée,  mais ceux-ci semblaient se rebeller contre leur peuple et préféraient vénérer la nature plutôt que la destruction. Ils guidèrent donc des aventuriers dans les égouts, afin de récupérer un fragment de chaosite. La pierre verdâtre devait servir à faire une arme permettant de se débarrasser du démon Gorganash, qui menaçait le peuple ratfolk depuis leur arrivée en Wolfencrow. En échange du service de tuer le démon avec la chaosite, les ratfolks confièrent aux aventuriers un objet magique, dont la nature et les pouvoirs secrets ne furent révélés qu’à son possesseur.


La mystérieuse sirène du lac émergea à nouveau, charmant les passants qui s’aventuraient près d’elle, sous les yeux inquiets de ceux qui l’évitaient soigneusement.
Pendant ce temps, un peintre peignant avec du sang et un sculpteur de pierre au visage couvert de briques dorées s’installèrent au village, rendant la vie difficile à tous ceux qui osaient s’en approcher.


Dans l’après-midi, une kermesse se tint dans le Haut-village, proposant aux aventuriers plusieurs épreuves et des gains de foulards de différentes couleurs. Les vainqueurs reçurent des marques divines, afin de continuer le combat contre le dieu du meurtre, quoique le rôle exact de ces marques demeura nébuleux.
À la nuit tombée, ce que tous craignaient arriva et le portail de la chapelle se réactiva. D’autres spectres s’attaquèrent aux villageois, sans leur donner le moindre répit. C’est alors que, durant la confusion des combats, un des paladins de Lumer décida de se sacrifier; la Croix de St-Lother en main, il sauta en plein milieu du cercle de runes. Ceci désactiva le portail, mais le paladin ainsi que le précieux artéfact furent perdus dans le processus.


Les heures qui suivirent furent tranquilles, et même que de l’autre côté du lac, des gens du Bas-village festoyèrent longtemps, tandis que du côté du Chante-clerc, les célébrations s’étirèrent jusqu’au petit matin. Après tout, une des grandes menaces qui pesaient sur Wolfencrow semblait avoir été écartée.
Cependant, tapis dans l’ombre, d’autres dangers guettaient toujours les lieux…
avatar
Scénariste
Admin

Messages : 55


Voir le profil de l'utilisateur http://arkadiamedieval.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum