Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par L'Étranger le Lun 15 Aoû - 11:26

Aux abords du lac, un homme observait l'eau tranquille, sa longue chalemie de bois sculptée à la bouche. Et tous ceux qui passaient par là ne pouvait s'empêcher de l'observer, lui. Il faut dire qu'habiller comme il l'était, il détonnait des couleurs sobres qui parcouraient normalement les chemins de Wolfencrow. Chemise jaune canari, pantalon mauve chatoyant et plus de breloques dorées qu'il n'en faut pour un seul homme. Mais visiblement pas pour un Gitan.

Car l'accent ne trompait pas et chaque fois que quelqu'un passait, l'homme cessait de triturer son instrument pour demander :

« Yé cherche Nyssa. Elle aurait lé yeux bleu comme l'azour. La connaissé-vous? Si? »

Les paysans intimidés secouaient la tête, puis partaient d'un pas rapide en chuchotant des remarques sur la tenue extravagante de l'étranger.

Le Gitan replongeait alors son regard sur l'eau brunâtre, reportant sa chalemie à sa bouche et en lui extirpant quelques notes stridentes. Il n'était pas pressé - celle qu'il cherchait viendrait à lui, il le savait. Elles le faisaient toutes, éventuellement.

L'Étranger

Messages : 37


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par Enariel le Lun 15 Aoû - 17:06

Nyssa marchait sur le pont séparant la basse-ville de la haute-ville, ses pieds martelant le bois qui résonnait sous ses pieds. Elle jeta un coup d'oeil vers les halls, a part quelques paysans qui s'affairaient par-ci par-là, la haute-ville était bien tranquille.

Le vent venant du lac faisait voler les plans de sa robe noire autour d'elle et ses longs cheveux châtains flottaient librement autour d'elle, lui fouettant même parfois le voyage.

Elle se dirigea vers l'inconnu aux vêtements criards. Elle l'entendit demander à un passant s'ils l'avaient vue. Elle remarqua un instrument dans ses mains. C'était donc un barde. Elle avança vers lui, curieuse.

- Bonjour! On m'a dit que vous me cherchiez?, lui dit-elle en lui souriant.
avatar
Enariel

Messages : 67


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par L'Étranger le Mar 16 Aoû - 9:00

- Yé souis touyours à la récherche dé jolies femmes! Mais si vous êtes Nyssa, vous yêtes bien celle qué yé cherche. Et yé né souis pas déçu!

Sans attendre de réponse, le Gitan siffla quelques dernières notes dans sa chalemie, avant de la passer à sa ceinture.

- Marchons! dit-il en lui prenant le bras et en l'entrainant à sa suite.

- Vous vous démandé probablement pourquoi yé souis ici, à clamer votre nom à tous lé badauds ? Eh bien, charmanté dame, sachez qué yé connous votre nom grâce à notre chère Melody. C'est elle, qui, en songé, m'a dit dé vénir ici pour vous trouver.

L'Étranger

Messages : 37


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par Enariel le Mar 16 Aoû - 13:58

Nyssa écoutait l'extravagant personnage avec un petit sourire amusé.   Cet homme qui semblait aussi coloré dans sa personnalité que dans ses vêtements savait parler aux femmes.   C'est donc pourquoi la jeune femme se laissa entraîner a sa suite alors qu'il lui attrapait le bras.

Elle l'écouta lui raconter comment il avait connu son nom.   Elle fut surprise d'entendre le nom de Melody.  Il y avait de cela bien longtemps qu'elle n'avait entendu parler de la Faey Muse!  Un souvenir lui revint alors à l'esprit. .. A l'époque où elle travaillait au Lys Noir sous la protection de la baronne deBeaumont.  Un des habituels client était un musicien un peu cynil et il vouait un amour sans bornes aux Faey Muses. Il pariait d'elles dans arrêt.  Lorsqu'il avait un jour entendu Nyssa chanter, il lui avait fait la promesse de lui envoyer les Faeys pour la protéger.   Mais pourquoi donc la Faey Melody s'intéressait à elle maintenant après autant d'années??

- En quel honneur la Faey Muse des mélodies et de l'harmonie vous envoit- elle me chercher??
avatar
Enariel

Messages : 67


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par L'Étranger le Mar 16 Aoû - 16:12

- Vous cherché? Bien que yé vous avoue que mainténant que yé vous ai vu, l'idée de vous emmener loin d'ici, dans oune paradis de coussins et dé mousiques enchantéresses, parait dé plous plaisantes, Melody né m'envoie tristement pas ici pour céla. Non... Mon Adorée m'envoie vous trouver, pas vous chercher, chère Nyssa.

Le Gitan les dirigea sous les Halles, déserts à ce moment-ci de la journée. Sans la moindre gêne ni retenue, il laissa le bras de la barde, grimpa sur une des tables et sauta jusqu'à ce qu'il se trouve au centre de la place. Après un tour sur lui-même, il tira sa chalemie de sa ceinture et en extirpa quelques notes, avant de soupirer d'aise.

- Ahhhhhhhhhhh! La mousique! Cé cé qu'il manque ici! Dans tout cé village, la mousique! La fête! Pas youste dé pétits bardes qui sé cachent et qui répètent touyours lé mémes airs, de la vraie mousique, dé la vraie ambiance! Et cé toi, Nyssa, qué Melody et les Faeys muses ont désigné pour répandre l'Art en cé lieux, en cé village morne et sans couleur! Fé moi entendre ta voix! Chanté!

Ramenant sa chalemie à ses lèvres, le Gitan se lança dans une musique entrainante, dansant sur la table, ses breloques rebondissant sur sa poitrine au rythme de ses pas.

L'Étranger

Messages : 37


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par Enariel le Mar 16 Aoû - 23:41

Nyssa était fort étonnée.  Melody l'avait choisie pour répandre la musique en Wolfencrow.  Certes la sirène était habituée de faire lever les festivités aux Péchés Mortels avec ses chants grivois et ses chansons à boire.  Mais de là à répandre l'art de la musique en Wolfencrow pour redonner des couleurs à ce village morne... c'était tout un défi que la Faey Muse lui demandait là.

Lorsque l'homme lui demanda de chanter avant de s'élancer dans une mélodie festive, Nyssa le rejoignit au centre des Halls et se mit à chanter en tapant dans les mains et en dansant au son de la musique entraînante.  Les coquillages attachés après les breloques a sa ceintures s'entrechoquaient au rythme de sa danse, reproduisant presque le bruit de petits grelots



On m’envoit à l’arbre c’est pour y cueillir
On m'envoit à l'arbre c'est pour y cueillir
Je n’ai point cueillit j’ai cherché des nids

Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors
Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors

Je n’ai point cueillit j’ai cherché des nids
Je n'ai point cueillit j'ai cherché de nids
J’ai trouvé la caille assit sur son nid

Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors
Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors

J’ai trouvé la caille assit sur son nid
J'ai trouvé la caille assit sur son nid
J’lui marchit sur l’aile et la lui rompit

Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors
Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors

J’lui marchit sur l’aile et la lui rompit
J'lui marchit sur l'aile et la lui rompit
Elle m’a dit pucelle retire-toi d’ici

Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors
Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors

Elle m’a dit pucelle retire-toi d’ici
Elle m'a dit pucelle retire-toi d’ici
Je n’suis pas pucelle tu en as menti

Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors
Au chant de l’alouette je veille et je dors
J’écoute l’alouette et puis je m’endors


Nyssa termina sa chanson en allongeant la dernière note. Puis elle se retourna vers l'étranger, un grand sourire aux lèvres.
avatar
Enariel

Messages : 67


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par Spyky le Mer 17 Aoû - 9:13

Spyky qui ramenait un arbre qu'il avait couché à terre, déboucha à l'orée du bois près de l'église voyant les 2 humain sous le hall. Il avait bien sur entendu la musique d'un peu plus loin et se demandais qu'elle éberlue pouvait bien faire autant de bruit le matin. Bien sûr il y avait cette dame qui chantait l'autre matin, mais aussi un homme plutôt coloré de couleur fleuri disons hors du commun. Il l'est dévisagea après tous il savait que si il venait à réveiller sa maitresse peut être serait-elle d'humeur à tirer du plomb au fesse. Ne voulant pas déranger il fit mine de rien avoir vue et s'approcha du Noxton c'est pas était silencieux mais l'arbre lui moins coopératif coter discrétion disons
avatar
Spyky

Messages : 47


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par L'Étranger le Mer 17 Aoû - 9:49

Après le premier couplet de la chanson de Nyssa, le Gitan l'avait accompagné à la chalemie pour le reste de la chanson. Puis, au moment où Nyassa avait tenu sa note, il avait enchainé quelques arpèges, comme pour border de dentelle mélodique la finale du morceau.

-Ahhhhhhhhhhhhhhhhh... Yé comprends pourquoi mon Adoré Melody m'a envoyé vous trouver, chèré Nyssa. Vous avez oune voix...

Il se perdit quelques instants dans ses pensées, avant de retrouver son regard brillant.

- Yé souis donc plous ravi dévous rémettre céci, dit-il en lui tendant un parchemin aux bords dorés. Ouvrez-lé seule, mais sachez que vous pouvez être sécondée. Cé villagé a bésoin de yens comme vous Nyssa. Il a bésoin dé Faeys muse, dé couleur, et, sourtout, dé mousique et d'ambiancé!

Si vous réussissez, yé réviendrai - Melody mé préviendra. Yé né peux pas, tristément, rester pour ça... Mais yé sais qué vous êtes capable. Vous avez la voix d'oune angé, d'oune sirène...

La main du Gitan fit mine d'effleurer la joue de Nyssa, mais il ne la toucha pas, reprennant plutôt sa chalemie d'un geste rapide avant de s'éloigner vers la forêt de Croasse sans se retourner.

[ Le rouleau de parchemin sera ouvert en Message privé ]

L'Étranger

Messages : 37


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les berges du lac, un Gitan se tenait.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum