Mais quel bordel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais quel bordel

Message par Raven le Jeu 27 Oct - 14:40

Alors que le froid s'installe tranquillement mais surement, les terres ne sont pas les seules à se glacer.
Le nom de Raven commencait à circuler sur Wolfencrow et que ce soit en bien ou en mal, tous avaient pû constater que bien qu'il soit impossible à cerner, celui-ci semblait tout le temps de bonne humeur. Une folie quelconque semblait s'animer derriêre ses pupilles maintenant cramoisies.
Mais tout ca été du passé. Une grande majorité des habitants du village avait démontrer un grand manque de vivacité d'esprit ces dernières lunes et l'homme assit sur le bord du feu immortalisé ses pensées dans son journal.

'' Ils cherchent à allumer un feu, on leur met un briquet à silex sous le nez, mais ils preferent descendre aux enfers pour aller chercher une flamme. Ces foutus nobles et leurs sceptres ornés de pierres, d'après moi ils ont dû se le coincer ou je pense, à nous regarder de haut là comme s'ils avaient la ''science infuse''. Ils devraient plutôt sortir leurs têtes du même endroit ou ils ont planqués leurs sceptres et écouter un peu plus. Honorer leurs promesses seraient une bonne chose également.
À non ce n'est pas tout, il y a aussi les gens ''si respectables'' qui profitent de fausses allégations pour mettre d'autres crimes sur le dos des gens concernés. Ah non je ne suis pas blanc comme neige, mais je n'accepte que les crimes que j'ai fait.
Comme ce samurai à la con ne suivant même pas son code d'honneur en attaquant des gens désarmé...n'est-il pas supposé se donner la mort pour avoir manquer à son code lui?
Ou bien ce Kelvar tigre qui n'arrête pas de se la pêter à droite à gauche, qui attaque les gens avec ces petites griffes de matoux en pensant que ca va leurs faire du mal, qui se vente d'avoir sauver tout le monde de l'avatar du meurtre dans le monde des ombres et qui va pommer des artefacts à tour de bras.
Et j'en passe.
Mais bien sûr que les temps deviennent dur et qu'il faut mettre la faute sur quelqu'un, c'est Raven qui prend, mais apperemment qu'il fût un temps ou c'était Vorzan. Au final on voit encore une fois qui fût couronné gros nigaud de l'histoire hein ! Le prêtre qui mille fois honnora son dieu en accomplissant les taches attendues sans rechigner et qui se fait ramener du monde des morts par son dieu même apres avoir été ''excomunié'', ou bien la grande pretresse qui trahi les autres suivants de son culte, qui invoque les autorités divines pour régler des problèmes d'humains et qui ne respectent jamais sa parole...
''

Il prît une pause, relevant la tête de son calpin pour regarder les flammes dancer sous ses yeux. Il passa sa main gantée sur sa nuque puis pensa à voix haute :


'' Il est où d'ailleurs ce mec ...''

En effet la dernière Lune aucun de ses frères n'Avaient été là...une chance que les Quills l'avaient pris d'affection..
avatar
Raven

Messages : 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Lupus le Dim 30 Oct - 18:59

Raven, perdu dans son écriture et ses pensées, ne vit pas arrivé Lupus Nigrum. Le lycan en forme mit loup sortit des bois qui entouraient le Chante-clerc. Son pas était léger et silencieux de son temps passé comme un roublard, son visage était celui d'un loup mais son corps était d'un home. Il s'assit en face de son frère, sous la lueur des flames Raven pue distinguer les sang qui coulas du bras de Lupus d'une blessure plus au moins fraiche. De son autre main il tenait l'épée du clan des Loup dont la lame était taché de sang jusqu'a la garde. Cette épée ancestrale au pommeau avec un tête de loup passé de père en fils lorsque celui-ci prenait la tête du clan come alpha.

L'épée ainsi que la bague qu'il tenait à son doigt était la preuve que Lupus était descendant de la famille Elrick qui furent les alphas du clan depuis sa fondation.

Son père, Ulf Elrick le dernier roi du nord, avait envoyé son fil sur les terres d'Arkadia pour retrouver le lien avec la Lycanthropie. Ce pouvoir avait permis au clan des loups de c'établir comme les rois du nord, mais l'avant le grand-père d'Ulf mourut au combat avant de transmettre son héritage et la Lycanthropie fut perdu dans  le clan jusqu'à ce que Lupus l'acquière de nouveau. Maintenant le nouvel alpha des loups avaient tout pour reprendre sa place au trône du nord, mais son héritage comme alpha des loups et roi du nord était contesté par les autres famille des clan Canins.

Après l'instigation dans les ombre de la rebellion contre l'Empire à Lion-Court, la dissolution de L'Ordo Seclorum, la branche secrète des guerriers Totémiques et la mort de son père, Lupus refusa d'accepter ses responsabilités et partie en exile. Laissant un vide dans l'ordre hiérarchique dans les terres du nord. Un nouveau groupe de totem avait fait leur apparition sur les terres d'Arkadia. Lupus avait eu vent dans ses voyages qu'un nouveau totem avait était choisi pour mené les clans et deviendrait le prochain roi du nord. Aro le carcajou, mais sa mort avait replonger les clans en discorde.

Sur ces pensé l'alpha ce lécha le bras comme un animal blessé qui soigne une plaie, il enleva ses deux cimeterres de sa ceinture, eux aussi taché de sang.

"Alors que c'est-il passé en mon absence?"


Dernière édition par Lupus le Dim 30 Oct - 22:56, édité 1 fois
avatar
Lupus

Messages : 10


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Raven le Dim 30 Oct - 20:31

Raven ne sembla pas surpti de voir son frère et alpha s'assoire comme si de rien n'était avec une blessure béante au bras...après tout, d'ici quelques minutes, elle se serait surement refermée. Mais si lupus avait été touchéau bras, c'est qu'il avait dû être confronté non pas
a un, mais plusieurs adversaires.
D'une mine à moitié déconfite


''Ahh...Lupus...tellement de choses..ca va être long a raconter...mais ton bras? Ils étaient combien? ''

Il ne cherchait pas à le flatter loin de là, c'était tout simplement normal dans cette situation.
Sacré Lupus. Physiquement, il n'avait pas l'air réellement plus vieux, mais étant lycan par génétique et non par malédiction,  le temps  ne semblait pas avoir le même impact sur son physique qu'un humain normal. Il avait, pour ainsi dire, peu changer depuis leurs premières rencontres il y avait une dizaine d'année si c n'est sa musculature d'Alpha qui se faisait remarquer même sous forme non lupine. Eh oui, vous me direz que cette histoire vous l'avez déja entendue, celle d'un petit garçon abandonné dans le froid presque mourant recueilli par une âme bienveillante...Eh bien c'est mon histoire que voulez vous que je vous dise. Nous ne sommes pas tous nés dans une grande famille avec un futur prometteur. Nous ne sommes pas tous des enfants de pirates ou de marins extravertis bravant les mers et les créatures mythiques. Nous sommes pas tous fils de guerriers renommés pour leurs courages et leurs forces face à l'adversité. Moi, je fais partis des petits orphelins qu'on a laissé tomber en cours de route vers le Sud du continent parce qu'une bouche de plus à nourrir, c'était de trop pour mes ''parents''. Et cette ''âme bienveillante qui m'a sauvé la vie, ne m'a pas apporté dans ces bras, emmitouflé dans une grosse fourrure de yakke. Non cette âme bienveillante a emmergé du blizzard, me regardant presque avec dégout et n'a eu pour seule parôle : ''Arrête de pleurer. Si tu veux vivre, tu peux me suivre mais t'es mieux de courrir''.
Puis il repartit d'où il venait telle une ombre.


'' T'as même pas idée à quel point je suis content de te voir mon vieux...mais on devrait attendre Gal avant que je commence. ''
avatar
Raven

Messages : 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Lupus le Dim 30 Oct - 22:52

Sans même regarder son frère d'arme Lupus continua de passer sa langue sur son bras en regardant attentivement sa plaie se refermer doucement.

"Ils étaient trois, l'un deux était un lycan... je ne sais pas s'il était un pur sang ou simplement une création d'un sorcier"

Avec une grimace il retira une dent de son bras, la lança en direction de son protégé. La dent jaunis et ensanglanté d'une grosseur d'une dizaine de centimètre avait été planté dans l'avant bras de l'alpha.

"Galadan n'est pas loin, il est derrière moi en éclaireur, je veux m'assurer que nous n'avions pas été suivie. Les conflit au nord s'accentue, moi et Galadan avons réussi à avoir la majorité des maison des Canis mais il y a encore quelques une qui contest mon autorité ou pense qu'en devenant chef de notre clan qu'il auront une meilleur chance pour le trône du nord."

Avec un rire jaune il montra son bras à Raven, comme pour lui montré ou cette rébellion allait mener.

"Je n'ai jamais voulus le titre d'alpha du clan ni le trône du nord. Mon père dirait que c'est pour ça que je suis fait pour cette position."

Lupus ne voulais pas le montré au jeune loup, mais la présence d'un lycan sur son territoire le rendait nerveux.

"Nous allons avoir du travaille à faire lorsque la neige tombe, une fois que le clan sera uni je m'avancerai sur mon héritage et le titre de roi du nord."

Avec un sourire lupin l'alpha regarda Raven dans les yeux pour la première fois depuis son arrivée.

"Nous allons avoir besoin d'alliés pour saisir le trône, j'espère que ta langue d'argent et tes beau yeux ont été utile dernière lune mon frère."

Lupus se rappelait encore quand il avait rencontré le jeune Raven. Il revenait au Chateau après une années sur les terres de Lion-court et venait de devenir un lycan. Il n'était pas encore habituer à son coté sauvage et avait de la difficulté à ne pas succombé à la rage intérieur. Lupus passait le premier village dans le territoire du nord, le territoire que l'empire considérait comme sauvage et barbare, le territoire où l'héritage de Lupus n'était pas vue comme légitime face aux autres noble mieux habillé et plus habile avec une fourchette qu'une lame. Il avait rencontré le jeune Raven dans ce petit village. Il avait essayer de voler sa bourse pour se nourrir. Il avait réussi, habilement d'ailleurs. Lupus n'avait pas prit pitié sur le jeune homme, mais avait vue de la promesse en lui, mais tout le talent ou la promesse du jeune Raven ne lui servirait pas s'il n'était pas capable de s'adapter et de survivre. Par exemple s'il l'était Lupus l'entrainerait et ferait de lui une arme redoutable dans son arsenal.

Le loup noir souri au pensé de leur première rencontre.
avatar
Lupus

Messages : 10


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Galadan le Lun 31 Oct - 0:03

Le vent se leva calmement, apportant avec lui un soupir aux oreilles des deux hommes. Marchant un pas à la fois, Galadan semblait avoir le regard vide, regardant devant lui sans expressions. C'est que le jeune homme ne faisait que ce dont il était trop habituer à faire, écoutant ses sens pour traquer les ennemis, voir si personne n'a suivit Lupus, son roi, son ami et bien plus. Il vit très loin grâce à ses nouveaux sens ce dernier avec Raven. Cette image lui fit réaliser à quel point ils en ont fait du chemin ensemble. Mais ses souvenirs fit déterrer aussi une vieille blessure, alors que l'image de son père surgit dans l'esprit du guerrier. La ligné de Galadan était couvert par l'honneur, le sang, la guerre...toujours la foutue guerre. Cette ligné à toujours sue se démarquer par leur prouesse au combat, frappe et on parle après, vous pouvez vous imaginez clairement le genre de personne qu'était la garde royale, les Whites Wolfs. Génération par génération, le flambeau se donna du titre de général de la garde royale. Son père , avait su assurer pendant de très longue année la sécurité du Roi Ulf Elrik et la naissance de Lupus, donc la responsabilité était évidemment retomber sur Galadan, non pas que le père de Galadan le voulait, au grand contrère car Galadan était fils unique, sa mère qui avait péri à l’accouchement, non pas en se vidant de son sang, on l'ignore encore la raison de son décès. Peut importe, pour le père de Galadan, Méomer, c'était la faute de son stupide fils, qui lui a volé l'amour de sa vie.

*Stupide ivrogne, pensa t-il, serrant fort la tête qu'il tenait entre ses mains, le débit de sang coulant plus vite par la pression au sol.

Sortant de la brume, Galadan marcha lentement vers le groupe. Il leva sa capuche et lança au pied de Lupus la tête du dernier assaillant, la tête roulant un peu.

- Je te lavais dit que je le rattraperais, dit-il passant en arrière de Lupus lui tapant l'épaule amicalement. Il passa en arrière de Raven et lui tappa le derrière de la tête en s'exclament.

- Pauvre petit Raven qui était tout seul, j'espère que ta pas chialer comme quand tu commençais tes cours d’épée, un vrai gamin. Faut toujours je sois la pour te sauver les fesses.

En effet, Raven et Galadan se connaisse depuis l'enfance. Il avait presque la même age et lorsque la famille la accepter, il se retrouvait dans la même cours ou Galadan reçu son entrainement intensif par son père, souvant le frappant par colère à chaque erreur ou tout simplement si ce n'était pas à son gout. Il prit pitier de Raven, mais ne le démontra pas. Son père l'aurait tuer, c'est une marque de faiblesse. Éventuellement, Galadan et Raven s'entraina dans le même boisé donc plusieurs le maître de Raven et le père de Galadan fit affronter les deux jeunes garçons. Au début, la colère gagna Galadan qui ne fit que broyer que frapper Raven de toute ses forces et utilisa toute ses techniques de combat sans laisser de chance à Raven. Pour lui il n'était rien, c'était un pauvre orphelin qu'on na pris par pitier qui ne paisai pas plus qu'un chat mouiller à son arrivé. La rivalité fit place éventuellement par une amitié qui les unissait telle des frères. Cependant, les deux ne manquait jamais une occasion pour se narguer ou se battre ou tout simplement montrer qui est dominant. Par contre, lorsqu'il y a d'autre personne alentours, bien sur que les deux aimaient bien rire des autres, car pour eux, se sont tous des faibles, donc ils peuvent se permettre de dire ce qu'il veut.

- Sans blague, contant que tu sois en un morceau.

Il s'assit ensuite en face du groupe , les bras croisé.

- Maintenant que notre don a été réveillé, qu'elle est la suite des choses face à WolfenCrow?  On na plus rien a faire ici, ce sont tous des paranoïaques. Encore la même merde de noble et les lois qui ne marche pas...
avatar
Galadan

Messages : 3


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Lupus le Lun 31 Oct - 1:05

Voyant la tête rouler à ses pieds Lupus s'esclaffa de rire, utilisant son pied comme levier, il fit pivoter la tête pour mieux examiné son regard.

"Goeld ne sera pas content de savoir que nous avons tué son frère... je devrais le vaincre en duel pour montrer au Croc d'ivoire que leur chef n'est qu'un lache"

Il planta sa lame ancestrale dans le crane que Galadan avait ramené le soulevant au niveau de ses yeux.

"Mais avant tout je veux savoir comment ce clan de bâtard on put se mettre la main sur de la lycanthropie." Se tournant vers son bras droit.
"Nous aurons besoin de tes talents de persuasion mon frère."

D'un coup de poignet il lança la tête dans les bois. "Que les corbeau se nourrissent."

"Mon cher Galadan nous sommes ici, car le territoire de l'empire ne saisse de grandir et que malheureusement pour ces magnifiques noble bien habiller nous ne sommes que des sauvages et que bientôt le trône des royaume nordique ne sera plus qu'une histoire du passée ou encore mieux un laquais du roi pour contrôler et clamé les peuples du nord. Mais que ci je me plie à leur lois et leur jeux de la cours, et acquiers des terres et devient un noble l'empire, ils ne pourront pas envahir le nord et d'un autre coté ceci amène plus de poids à mon héritage. Avec l'appuis de l'empire peut de clan totémique contesteront ma place en temps que roi du nord."

Avec une attention particulière le loup noir commença à netoyer ses lames.

"Mais si tu veux quelque chose de plus rapide et concret à faire, mon cher Loup Blanc, je suis tanné de voir ce tigre avec la fourrure de mon défunt frère Rackhâa. Il insulte le clan de l'ours en la portant. Et il insulte les clan totem avec ses actions malhonnêtes et sa traitrise envers les totem."

Il savait que Galadan n'était pas un homme politique ou patient, il lui fallait une proie, de la chaire à manger, un os à gruger. Le tigre suffirait pour l'instant. Les Loup Blanc avaient été les bras droits des Elrik, les loups noirs, depuis la création des clans. Ce clan de guerrier hors pair avait souffert par contre dans les dernières années. L'espérence de vie d'un guerrier nordique, même si un guerrier du nord en vaux dix du sud, est basse Galadan était le dernier de son clan. Les deux Loup avait s'était connue depuis leur naissance, un lien plus fort que le sang les unissait. Galadan était le seul capable de tenir tête et même battre Lupus, c'était aussi le seul qui dans le passé avait osé le ramener dans le droit chemin, utilisant la force s'il le falait, lorsque plus d'une fois Lupus avait essayer de fuir ses responsabilités et même le royaume à quelques occasions. C'était Le loup blanc qui était venu retrouver Lupus sur les terres des Rakuzas lorsque la Aaro fut tuer et que les royaumes nordique allais sombrer dans le chaos.
avatar
Lupus

Messages : 10


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Vorzan le Lun 31 Oct - 13:23


Alors que le petit groupe de lycans continué sa conversation, un bruit de pas se fit entendre sur le chemin venant du village. Une silhouette encapuchonnée fit son apparition, s’aidant de son bâton pour marcher d’un pas tranquille, portant un lourd sac de voyage. L’inconnue se dirigea d’abord vers la Sombre Étoffe, mais s’arrêta en apercevant qui se réchauffait auprès du foyer du Chante-clerc. Il s’approcha alors du feu en retirant son capuchon et les lycans reconnurent le Prêtre. Son visage était couvert de poussière, comme après un long voyage, ses yeux emplis de fatigue, son armure ébréchée a plusieurs endroits, et son bâton comportant plusieurs éraflures qui n’étaient pas là quelques mois auparavant.

- Bien le bonsoir mes amis. Je suis ravie de vous revoir, et tous en vie qui plus est. Permettez moi de me joindre à vous par cette froide nuit d’automne.

Le Prêtre laissa tomber son sac et entrepris de retirer son armure, grimaçant lorsque les plaques de cuirs frottées contre des éraflures et des ecchymoses sous sa robe. Il y a quelques semaines encore, il aurait soigné ses blessures d’un sort clérical sans même sourciller. Mais depuis son passage dans les limbes, l’homme préféré ne pas faire appel à ses pouvoirs sans une bonne raison. Il ignoré encore qu’elle entité l’avait pris en pitié et renvoyée dans le monde des mortels. Même s’il espérait de tous son cœur que ce fut le Berger qui l’avait ramené a la vie après l’avoir absous de ses péchés, il n’entendait plus la voie de son Dieu, ni ne sentait sa main protectrice guider ses pas. Tant qu’il n’en saurait pas plus sur la divinité qui lui donnait accès aux flots de magie et ses intentions, il agirait avec circonspection.

Ayant fini d’ôter son armure, l’homme poussa un soupir de soulagement et s’installa dans le cercle des lycans auprès du feu, tâtant ses cotes endolories.

- Sacrée bataille du coté de Val-de-Pierre mes amis. J’ai accompagné les armées de mon Seigneur pour les guider sur ces terres qui me sont familières, mais les troupes du Pharaon ne se sont pas laisser faire sans combattre. Il a fallu batailler d’arrache-pied pour envahir la Province et les nobles Morghull ont été repoussés jusqu’à leur dernier bastion, la Grande Pyramide de Val-de-Pierre. Les troupes du Linceul font le siège de l’endroit, attendant de savoir si les occupants vont céder leur terre ou tenter un ultime combat. Vos lames et vos griffes seraient fort appréciées si un combat a lieu, et mon Seigneur Maki-Maki saura se montrer plus que reconnaissant.

Vorzan fit claquer sa main sur le dos de Galadan.  M’es d’avis que ça ferait d’ailleurs sacrement plaisir à quelqu’un ici, un large sourire s’affichant sur son visage.

Le Prêtre se sentait à l’aise avec le petit groupe. Il s’était toujours bien entendu avec eux depuis leur arrivée à Wolfencrow. La franchise et le respect étaient les maitre mots ici, et cela lui allait très bien. Cela faisait longtemps que Vorzan n’avait pas partagé un franc sentiment de camaraderie avec des gens, sans aucune arrière-pensée ou calcule pour savoir s’il pouvait leur faire confiance. Bien sûr, chacun garde toujours une partie d’ombre et de mystère en lui, mais ses compagnons ne lui inspiré aucune méfiance, bien au contraire.
Ils l’avaient protégés tous au long de l’année, et il le leur avait rendue de bonne grâce en aidant à la transformation des membres les plus jeunes en véritable lycans. Il s’était sentie plus qu’honoré en étant autorisé à assister au rituel de transformation, faisant de lui un membre tacite de la Meute. Il avait courue avec eux lors de leur première chasse, portant et protégeant l’épée ancestrale du clan des Loups avant de la rendre à Lupus une fois l’aube venue. Il avait profité de son voyage vers Val-de-Pierre pour en apprendre plus sur les Lycans, leurs coutumes et traditions, ainsi que leurs transformations et ses effets.

Le Prêtre se massa le visage, les yeux remplis de fatigue après le voyage de retour. Il était resté au loin longtemps. Même s’il ne partagé pas encore avec eux un lien aussi fort qui semblait les unir, il était ravie de voir ses compagnons lycans en vie. Il commencé à les connaitre et savait que leurs actions étaient souvent téméraires et audacieuses, voire parfois frisant la folie. Il était là justement pour essayer de les tempérer lorsqu’il le pouvait, ou pour les protéger lorsque les choses tournées au vinaigre.

- Et sinon, durant mon absence, que s’est-il passé de beau à Wolfencrow?

Vorzan
Capitaine de navire et Sénéchal de maison noble

Messages : 81


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Raven le Lun 31 Oct - 16:17

Raven regarda un à un le clan se former au tour du feu, comme si chacun s'était senti appelé et avait donc convergé au Chante-Clerc en cette nuit bien avancée. Raven se pencha legerement pour attraper la dent que son mentor lui avait lancé et la retourner dans tous les sens entre ses doigts habiles. Bien que l'écart d'âge soit bien présent entre  Lupus et ces deux plus jeunes frères, il n'avait jamais été hautain ou vaniteux envers eux et il ne s'était jamais autorisé à les rabaisser si ce n'était pas pour les rendres forts et fiers comme ils le sont aujourd'hui.

Il tourna son regard vers le deuxième arrivant. Montagne de muscle, caractère de cochon, mais le plus fidèle qui soit. Bien qu'il n'ai pas toujours été sur la même longueur d'onde, si ce n'avait pas été du dernier des WhiteWolfs, Raven ne se serait jamais rendu aussi loin.
''Certes il avait été dur avec moi, mais j'ai comprit avec le temps que c'était pour que les coups de Méomer continuent de lui être destiné au lieu de pleuvoir sur l'étranger et faiblard que j'étais.''
Galadan était un guerrier par le sang, un dur à cuir guidé par la voix du devoir envers son roi, mais il était beaucoup plus que ca. Un frère et un ami. Et bien que Raven réussit a force d'entrainement à se hisser à un bon niveau pour le combat, le loup blanc savait que le potentiel de son frère serait gaché si il continuait sur cet apprentissage. Il en parla donc à Lupus qui avait déjà constaté la véritable place du jeune et celui-ci approuva la démarche en l'envoyant continuer son entrainement à l'Est de Sunéria, là où le clan allié du Volpus Veterator pourrait prendre le relais dans son enseignement.

-Rêve toujours haha tu verras bien un jour, ce sera à mon tour de te sauver le cul!
Quelques années étaient passés sans qu'ils ne se voient, mais vint le jour où tout chamboula pour le Nord et où le nouveau Roi légitime du Nord, son frère, allait devoir prendre les armes pour récupérer son héritage.
- Si c'est ce qu'il faut pour pouvoir être accepté par les autres avec leurs fourchettes d'argent, on le fera. Vorzan pourra nous aider pour cette partie qui nous est encore un peu flou lui qui excèle avec la politique et toutes ces conneries. On y arrivera, on retournera dans notre pays avec le vrai Roi du Nord. '' Quitte à en mourrir'' se dit-il à lui même

Il regarda Galadan du coin de l'oeil avec un sourire niais :
''Après tout, l'alpha a parlé ''.
''Bon sang mais qu'est-ce qui est arrivé à ce mec qui arrive, il a pas l'air dans son assiette en tout cas. C'est étrange on dirait justement le prêtre, mais qui se pris une charette chargée d'arme en pleine poire. Ah...mais en fait...Merde c'est lui! ''

-Bordel mon vieux, ca n'a pas l'air facile la vie! Mais pourquoi tu ne te rafistoles pas un peu ??

Son chez lui avait beau être a des milliers de kilomètres au Nord, à cet instant il se sentait chez lui, entouré de ses frères.
avatar
Raven

Messages : 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Vorzan le Lun 31 Oct - 20:51


Le Prêtre grimaça en retour à la question de son ami.

- Vois-tu Raven, j’arrive toujours à manipuler les vents de magie, mais je ne sais pas qui m’autorise à le faire. Autrefois, j’invoquais des sorts grâce aux prières que j’adressai à mon Seigneur le divin Arawn. Les flots de Magie Noire s’échappées depuis l’Ile d’Anwynn, venant se plier à mon commandement pour accomplir la volonté du Berger.
Mais depuis que ce dernier m’a pardonné mes erreurs, je n’arrive plus à sentir la provenance de mon pouvoir. La magie répond toujours à mon appel, mais j’ai beau essayer de me concentrer, je n’arrive pas à définir son origine. Dès que j'essaye de remonter le courant du pouvoir, il disparait avant que j’en atteigne  la source. Peut-être est-ce le Gardien qui me cache sa présence pour voir comment j’agis désormais que je ne suis plus enchainé par la hiérarchie du Culte? Ou bien est-ce un autre Dieu qui ne souhaite pas que je le vénère? C’est peut être même un Dieu du Rakuza nouvellement libéré et qui n’a pas encore pris toute sa conscience, ou alors un démon qui compte essayer de se servir de moi plus tard?

Quoi qu’il en soit, tant que je ne connais pas l’entité qui me prête son pouvoir, je préfère ne pas trop en abuser, et n’avoir recours à mes sorts qu’en dernier recours, même ceux de guérison pour prendre soin de mes blessures bénignes et autre contusions.


Le Prêtre lança un regard à ses compagnons avant de soupirer bruyamment.

- Malheureusement, j’ai bien l’impression  qu’avec vous, je vais avoir besoin de toutes mes facultés ésotériques pour protéger vos petits culs poilus.
Mais dis-moi Raven, j’en ai entendue des vertes et des pas mures sur mon chemin de retour depuis Val-de-Pierre. C’est quoi cette histoire de Pyramide et de disparition de Ka?


Vorzan
Capitaine de navire et Sénéchal de maison noble

Messages : 81


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Lupus le Mar 1 Nov - 19:32

Lupus sortie un paquet de carte de sa poche et commença à le mélanger tout en souriant a Vorzan, un sourire qui démontrait que le lycan en savait plus sur la provenance de la magie du prêtre. Lupus était un priant d'Argonas, il l'était devenu après la dissolution de l'Ordo Seclorum il avait passé du temps avec Aquila du clan de l'aigle. Aquila, l'aigle, était un sorcier d'Argonas, il fut emprisonné dans le passé, mais l'Ordo avait décidé de le libérer pour monté une rébellion contre l'empire et venger la mort du Chacal. L'aigle lui avait présenté sa déesse, la déesse des secrets et des rêves. Lupus avait découvert que son humanité n'était qu'un masque, le loup, la bête, le chasseur était le vrai visage du loup noir.

Lorsque Lupus avait eu vent que Vorzan était tombé dans les disgrace du Dieu de la mort il avait plaider pour que la Fleur Insouciante cache le prête sous son voile du Lotus. Il ne pouvait pouvait laissé les talents du demis-elf être gaspillé. La Fleur Insouciante avait accepté, mais bien sur elle ne montrerait pas son vidage au prêtre aussi facilement, il fallait que Vorzan trouve son propre masque, une fois masqué il pourrait entrer dans le bal et dansé avec la déesse sous le voile des pétales du lotus.

Lupus avait guidé le prêtre, dans ses rêves. L'alpha était rentré dans le rêve de Vorzan, sous sa forme astral celle d'un grand loup noir, le guidant dans une chasse. Vorzan était la proie, mais aussi le chasseur, tout ce passait sous l'eau ou plutôt de l'ancre. Vorzan devait renaitre sous le lotus, une fois réincarné il pourrait sortir de l'eau noir et sentir le doux parfum d'Argonas. Et à tous les soir le mage lame retournait guider Vorzan jusqu'a son éveil.

"Tu sais ce qui te donne tes pouvoirs Vorzan, tu n'as qu'a retracer le fil qui te donne tes dons. Retourne à l'origine, retrouve toi ou le blanc rencontre le noir et trouve le noir dans le blanc et le noir dans le blanc."

Il arrêta de mélanger ses cartes de taro. Il en prit une des cartes entre son index et son majeur. Sous un souffle murmura son sort. Ses trois compagnons purent voir la puissance magique s'accumuler dans ses yeux, puis descendre dans sa main jusqu'a dans la carte.

"Is arcanum projectum minor devé"

La carte scintilla d'une lueur bleu, sans avertir il la lança droit sur Vorzan. Le prêtre leva son bras pour se défendre. La carte ce planta dans un brassard en cuir portant les gravures d'un lotus. La carte bien planté de quelque centimètre dans le cuir avait un loup sur son recto.

"Elle à l'air de t'apprécier déjà mon cher Vorzan, garde son cadeau près de ton mon ami."

Continuant de brasser son paquet de taro il se tourna vers Raven.

"Je crois qu'il est temps que tu nous raconte ce qu'il c'est passé en notre absence mon frère"

avatar
Lupus

Messages : 10


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Vorzan le Jeu 3 Nov - 20:47


Le Prêtre observa la carte avec incrédulité. Ses sens magiques ne détectaient aucune malice ou piège, ce qui l’aurait d’ailleurs fort étonné. Lupus et lui avait longuement discuté durant les dernières lunes suivant son procès et son pardon. Il rêvait de loups blancs et noirs courant dans le foret. Tantôt il courrait et chassait avec eux, et tantôt ils le dévoraient au son de ses hurlements.
Les rêves devenaient moins morbides depuis qu’il s’était joint au petit groupe de lycan. Qu’elle que soit le message que lui faisait passer sa nouvelle divinité, il comprenait qu’il devait rester avec eux pour le découvrir. Lupus n’arrêtait pas de lui parler de « masque » et de « vrai être au fond de soi », mais il n’était pas encore sur de bien comprendre.

Le Prêtre décrocha la carte de son brassard et la fixa, un sourire lui venant aux lèvres. Si Lupus savait. Un masque, il en portait déjà, tellement en fait qu’il n’était plus sur de savoir lequel était le vrai Vorzan. Peut-être que lorsqu’il le saurai, sa divinité cachée se ferait connaitre à lui pour lui faire connaitre sa volonté. Lupus était persuadé de connaitre la vérité, mais nul mieux que Vorzan ne savait que la vérité est souvent bien différente de ce que l'on s'imaginait.

Il rangea l’artefact dans sa poche et se tourna vers Raven en s’appuyant sur son bâton, attendant en silence que ce dernier leur fasse un bref récapitulatif des derniers événements, et leur explique pourquoi il semblait si contrarié à leur arrivée.



Vorzan
Capitaine de navire et Sénéchal de maison noble

Messages : 81


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Raven le Dim 6 Nov - 14:29

Les images de la dernière lune défilait dans la tête du jeune loup, alors que Lupus utilisait de sa bénédiction divine pour montrer à leur nouveau frère  qu'il était sur la bonne voie. Il tenait à relater les événements le plus fidèlement possible sans cacher les bêtises qu'il avait pu faire.

Il attendit que son mentor récupère sa carte, satisfait de son tirage toujours aussi fidèle et ne pu s’empêcher d'avoir un sourire en coin.
Raven s'étira un peu attrapa la bouteille que son bon ami le frère Filibert lui avait laissé avant son départ, cala une bonne goulée et commença son histoire en partageant la bouteille.

Penda deux bonnes heures, peut-être plus en fait car le temps sembla se figer, il raconta ses mésaventures. Il commença par ce qui avait été le plus important : le marteau du juste.
Il raconta comment on l'avait abordé et humilié publiquement en l'accusant d'un crime qu'il n'Avait pas commis ( pour une fois), puis violé son libre arbitre en l'obligeant à rechercher l'artefact qu'il n'avait pas dérobé en tuant une des priantes de Myrkar. Il mentionna Maki Maki qui toujours fidèle à lui même, avait pu annuler cette malédiction.
Raven continua en mentionnant les frères Quill et seulement les frères, pas la sœur. Ce groupe l'avait soutenu pendant la dernière lune et s'était montré plus que digne de confiance. Dans une autre vie ils auraient tous pu être des Lycans sous la tutelle du nouveau Roi du Nord, mais leurs allégeance les obligeaient a rester fidèle envers leur propre famille sans pour autant ne pas être des meilleurs alliés qui soient.

Baltazar fût évidemment mentionné aussi : la soirée où il mit genoux à terre devant lui pour prêter allégeance à Kha, son combat à mort contre Capitaine James, la tentative de Raven pour retrouver une personne apte à ramener son esprit et éviter une première déchirure sur trois  entre le corps et l'âme du boucanier. Il reporta d'ailleurs ce que Spiky lui avait dit alors qu'il s'était réveillé sur une table sans souvenir des derniers événements.
Il continua ainsi sans arrêter et en calmant la brûlure qui se faisait sentir dans sa gorge par une ou deux gorgées de l'hydromel du Curé.
Il y eu également mention de son voyage dans le monde des ombres soutenus par le Jarl ainsi que la mission donné par Maki Maki pour récupérer la pyramide. Cette artefact avait été promise au seigneur par la Pharaonne qui avait manqué à sa parole et pris les disposition pour cacher l'objet alors que Raven avait payé une dizaine de pierres magiques afin de s'assurer de la transaction.

Certes il avait pù oublier quelques faits, l'alcool engourdissant légerement ses sens, mais le plus importants était dit :
-Les kelpis l'avait humiliés, tués et plus
-Les Myrkariens n'étaient pas aussi ''juste'' qu'ils le disent
-La Pharaonne était une menteuse et une manipulatrice protégée par d'autres instances, mais cela ne causerai aucun problème
-Kha s'était montré bon envers lui et l'avait promu
-Les quills ainsi que Maki Maki était des alliés à conserver coute que coute
-La bouffe du Chante Clerc était la meilleure de la region et Raven avait déja reservé leurs place pour la lune à venir
avatar
Raven

Messages : 8


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Lupus le Dim 6 Nov - 22:29

Lupus écouta le récit de son frère attentivement, prenant une gorgé de la concoction du père Filibert. Le fait que Raven ce fit accusé pour un crime que pour une fois il n'avait pas commis amusa le lycan. Par contre la liste d'allier s'amincissait et la liste de personnes à aller confronter augmentait. Il était content de compter Maki-Maki comme un allier, il était le seul Uratha que Lupus respectais, appréciais même. Les Quills avaient encore une fois montré leur aide, Lupus allait devoir solidifier leur alliance entre son petit groupe et celui des frères, leur appuis pour sa position du throne allait probablement devenir de valeur. Par contre la nouvel que Baltazar ce prosterne inquiétait Lupus, il fessait confiance au pirate aussi loin qu'il pouvait le lancer, à quoi ce fourbe capitaine jouait-il. C'était bien que Raven se rapproche de Kha, mais avec sa disparition qui sais quelles conséquences ceci engendrait.

Il n'avait jamais aimé son titre de royal, il avait même essayé de sens sauvé, mais peut-on vraiment se sauver de son destin. Il fallait qu'il ce montre puissant à la prochaine, montrer qu'on n'attaquais pas un membre de sa meute sans répercutions, que leur actions n'irait pas impunis. Il l'avait fait dans le passé, avec le père de Galadan. Il avait mit le vieux soulon à mort.

Lorsque les symptome du roi Ulf s'était aggravé l'ancien chef des Loup Blanc avait amener le jeune Lupus pour une chasse dans les montagnes. Au coeur de la foret les deux c'était arrêté au bord d'une falaise, le vieux maitre d'arme avait démontrer pointer l'endroit expliquant qu'ici ce trouvait le roché des loups, où tous les loups sauvages venait sous l'appelle d'un loup géant. Les vieux l'appelais Fenrir, les légende disait qu'il était aussi gros qu'un cheval et aussi fort que dix, qu'il régnait sur les terres sauvages du nord, sa lois était maitre et que son hurlement était entendu à travers le nord au complet. Et sur ces paroles de légendes et de contes le vieux maitre d'arme, censé protéger le jeune Lupus, le lançant dans la tanière du loup. Le père de son meilleur ami, son frère son gardien l'avait trahis, disait que Lupus était trop faible sans nerf pour régner sur le nord, que les Loup Blanc régnerait maintenant.

Méomer l'avait lancé en plein dans la gueule du loup et ce soir la on entendis les loup hurler, tous les loups du nord, l'on dit même que Fenrir hurla cette nuit là. Méomer maintenant près pour exécuter son coup d'état, confiant que les hurlement signifiait la mort du prince du nord compris son erreur que trop tard. Lorsque Lupus revint sur le dos d'un loup grand comme un cheval à la tête d'une armé de bête. Couvert de sang, tenant entre la vie et la mort Lupus était revenu, il avait vaincu l'alpha sauvage et l'avait plier à son commandement. Transformant un de ses ennemis en un de ses alliés les plus puissant et maintenant un de ses meilleurs allié était devenu son ennemi. Dans le hall du chateau devant tous les sujet, Galadan, Raven, Lupus lança sa meute sur Méomer d'une voix froide lui disant les derniers mots que le vieux soulon entendrait. "Tu m'as jeté au loup et je suis revenu chef de la meute, tu veux régner sur le nord alors devient le chef de la meute." Sur ces mots la meute d'une centaine de bête sauta sur le vieux Loup Blanc le déchiquetant en morceaux.

Maintenant il était temps que Wolfencrow entende les hurlement de sa meute, comme le nord l'avait entendu durant cette longue nuit froide il y a tant d'années.
avatar
Lupus

Messages : 10


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Vorzan le Mar 8 Nov - 12:27


Le Prêtre écouta attentivement le récit que leur fit Raven. Certaines nouvelles furent comme de la douce musique a ses oreilles, alors que d’autres le firent grimacer comme s’il avait croqué dans un citron.

Pensif, il laissa ses compagnons finir leur boisson sans y toucher. La dernière fois qu’il avait fini saoul, quelques mois plus tôt, il avait embrassé son seigneur!!! Ce simple souvenir suffisait a le tenir éloigné de tout alcool.

Plusieurs nouvelles, plusieurs décisions à prendre et plans à mettre en place. Le cerveau du Prêtre tournait à plein régime alors que son regard se perdait dans les flammes crépitantes. Finalement, la fatigue de son voyage de retour à Wolfencrow finie par le rattrapée. Il se releva et étira son corps ankylosé avant de s’adresser à la meute.

- Mes amis, voilà beaucoup d’informations à digérer. Je vous propose d’aller nous coucher et de réfléchir à tous cela une fois bien reposé. Après tout, la nuit ne porte elle pas conseil? Je vous invite à partager ma demeure. Mon Seigneur Maki-Maki a mis à ma disposition les locaux de la Sombre Étoffe pour la saison froide, et vous invite à vous y abriter avec moi, en gage d’estime pour notre groupe. Finissez donc vos choppes et rejoignez moi quand le sommeil vous prendra.

Le Prêtre fit quelques pas vers la cabane et en ouvrit la porte. Il hésita un instant sur le porche, puis se retourna vers le groupe, un petit sourire mystérieux se dessinant sur ses lèvres.

- Je vous souhaite de faire de beaux rêves, mes freres.

L’homme entra dans la masure et referma la porte derrière lui.

Vorzan
Capitaine de navire et Sénéchal de maison noble

Messages : 81


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais quel bordel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum